Né vers 1950 à Porto – Novo capitale politique du Bénin, Houndekon Cosme est issu d’une famille modeste. Ebéniste de formation, il est le fils de Houndekon Houssou Akodjènou Maxime et d’Agboton Vidéhoun Agnès. Cosme a grandi et a été éduqué dans la foi chrétienne de l’église catholique romaine. Il est marié et père de plusieurs enfants. Dans le printemps de sa vie, Cosme tomba gravement malade et est devenu paralytique pendant 6 mois. Ce qui l’a obligé à faire le tour des églises, des praticiens et des rebouteurs pour trouver de guérison en vain. C’est dans cet état stagnant qu’il a fait la connaissance d’une amie du nom de Béby. Sur proposition de cette dernière, il s’est tourné vers la divinité THRON Kpéto Déka Alafia. Sept jours après avoir mis pied dans le couvent de ladite divinité en 1984 chez le Hounnogan Toyi Salako à Pobè, il a trouvé guérison après initiation. Il en est devenu rapidement un adepte, en découvrant ses merveilles.

Sa reconversion à la divinité THRON Kpéto Déka Alafia lui confère
désormais le nom de Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni en lieu et place de son nom chrétien Cosme. Tout ceci après avoir été atikindouvi, kpindigan et puis hounnon. En 1986, Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni a été désigné par Hounnongan Tchédji Tchiakpè, chef mondial de la divinité THRON et en a reçu l’onction. Il affirme que sa reconversion à la divinité THRON Kpéto Déka Alafia c’est-à-dire de Cosme à Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni n’est que simplement un choix du destin.
Suite à ses différentes formations dans le domaine de la géomancie
appliquée, Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni s’est vu dans l’obligation
de consacrer sa vie à la médecine traditionnelle. Il est devenu un praticien de renommée internationale. Ce qui lui a valu le diplôme professionnel, reconnu par ses pairs à divers niveaux. En plus de sa casquette de praticien,
Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni est également président de
l’Association pour la Promotion de la Santé Alafia pour tous (APS –APT) et
Président Directeur Général (PDG) de la société HOUNDEKON & Fils SARL.
Depuis plus de 30 ans, il est aussi chef quartier à Kandévié Missogbé situé dans le 4ème arrondissement de Porto – Novo.

Le parcours atypique et les expériences de la vie de Hounnongan Ola
Olouwa Gbèssouvegni, lui ont valu la confiance de ses pairs qui en retour lui ont confié d’autres grandes responsabilités. Il est grand dignitaire à la cour royale de Porto – Novo, deuxième Vice – Président de la religion vodoun.
En termes de distinctions, Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni est
ambassadeur de la paix au Bénin, récipiendaire de l’attestation de fin de
formation par la FODEFCA en collaboration avec Swiss contact/ Fondation
Suisse, gradé de mérite par le Comité National de Suivi des Religions endogènes du Bénin (CO.NA.SREB).
Pour Hounnongan Ola Olouwa Gbèssouvegni, le THRON est une « 
divinité de lumière qui aide l’homme dans tout  » Ce n’est donc pas une
divinité qu’il faut diaboliser. Car autant que les autres religions qui interdisent l’injustice, le mensonge et les actes pour attenter à la vie d’autrui, le THRON aussi n’a qu’une seule parole : la vérité rien que la vérité. Il est surtout basé sur les dix commandements, les lois de la nature, les totems familiaux et l’amour du prochain comme soit.
Après sa guérison qui était un miracle parmi tant d’autres, Hounnongan
Ola Oluwa Gbèssouvegni a eu découvrir la grandeur du THRON à travers deux autres miracles qui ont solidifié sa foi. Il s’agit d’un patient alité depuis 16 jours.
Dans la quête de remède à son mal, le patient en question lui a été confié
bâton dans la bouche. Après avoir pris connaissance de sa situation, il s’est
rendu dans le couvent pour avoir l’autorisation du Thron avant toute chose.
Une fois l’autorisation reçue, Hounnongan Ola Oluwa Gbèssouvegni enlève le bâton de la bouche de Louis le patient en question puis lui administra une tranche de colas bénie dans la bouche. En l’espace de trois heures, le patient a trouvé délivrance. Quand ce dernier s’est réveillé, un important changement s’est fait remarquer. Ce qui n’était plus le cas il y a seize jours. Hounnongan Ola Oluwa Gbèssouvegni fût le premier à installer la divinité THRON à Kandévié.
Cette divinité a été mise à l’épreuve aux premières heures de son installation.
Il fût un jour, un singe est venu mordre dans le dos, un de ses enfants qui
commençait à peine à marcher à la maison. Et le sang coulait à flot comme si c’était l’eau qui sortait du robinet. Hounnongan Ola Oluwa Gbèssouvegni est venu constater la situation et envoya la victime c’est-à-dire son enfant à l’hôpital. Confus et intrigué par cette situation, Hounnongan Ola Oluwa
Gbèssouvegni s’est tourné vers le THRON afin qu’il l’éclaire sur cet acte insolite.
Dans son obsession et sa quête à connaître les dessous de ce problème, Il s’est lancé à la poursuite du singe. Il s’est finalement retrouvé nez à nez avec le singe mordant dans la brousse. Il mit fin à la vie de l’animal, en l’abattant de plusieurs coups de bâton sur la tête. Ensuite, Hounnongan Ola Oluwa Gbèssouvegni ramena le corps à la maison au grand désarroi de certaines personnes ayant agi dans l’ombre pour que le THRON ne voit jamais le jour à Kandévié. Ainsi se produisit le deuxième miracle quelques temps après l’installation du THRON.
Au dire du Hounnongan Ola Oluwa Gbèssouvegni, l’installation du
THRON à Kandévié, n’a pas été chose aisée. Au départ, l’installation de la
divinité THRON Kpéto Déka Alafia s’est vu opposée un refus catégorique car
c’est d’autres divinités qui prédominaient. Et les maîtres de ses divinités ne
connaissaient pas la valeur du THRON. Alors que la présence du THRON dans un milieu, protège ce milieu et les gens qui y vivent. Pour se familiariser avec les fétiches de maison et ses habitants, le THRON sur avis consultatif du Fâ a été sorti de son lieu d’implantation pour une randonnée avec les autres divinités. Cette balade a pour point de chute, ce qu’on appelle « sato » : lieu de rassemblement des divinités. Et ladite randonnée ne dure qu’une heure. Avant, ceux qui assistaient à cette sortie dormaient pendant 4 voire 5 jours. Mais avec l’arrivée de THRON, ceux qui ont assisté audit rituel, n’ont même pas fait 24 heures de sommeil avant de se lever pour vaquer à leurs occupations. Et les ennemis d’hier étaient devenus des amis de Hounnongan Ola Oluwa Gbèssouvegni. Voilà donc ce que THRON a apporté comme changements positifs ou miracles dans la vie des gens de Kandévié et ceux d’ailleurs qui y ont cru et sont venus l’expérimenter depuis son installation .

Laisser un commentaire